open

Des ultras au Mondial de football antiraciste, Bologne, Italie, 2013

Ce reportage explore l’univers du foot « Ultra », avec cette particularité que les supporters rencontrés se rassemblent autour d’une valeur méconnue du grand public pour ces casse-cous du football : l’antiracisme. Nous les avons rencontrés lors de l’édition du mondial de football antiraciste (Le Mondiali Antirazzisti) qui avait lieu en juillet 2013 dans la campagne de Modène, en Italie. Un étrange mélange entre immigrés et ultras, militants de gauche et familles au bord d’un petit bois perdu. Que sont-ils? Les ultras… sont violents, racistes, ils cherchent la bagarre. À cause de leur présence, les stades sont vides, les familles ont quitté les tribunes et le foot n’est plus un sport populaire, coincé entre hooliganisme et capitalisme effréné… Loin des clichés beaucoup trop simples, leur monde est régi par des codes et des valeurs, une morale aussi. Les ultras de l’OM, de la Lazio ou encore de Schalke 04, nous ont confié l’envers du décor, raconté leurs histoires. Histoire particulière d’un voyage dans le monde des Ultras engagés dans l’antiracisme qui nous emmène plus loin que les clichés. Rencontre et confrontation autour d’un ballon de rond.

Final au tir au but du mondial feminin Des ultras de Marseille en plein match de football Christophe, président des ultras de l'OM Banderole déployée par les ultras de l'OM sur le site pour un peu plus mettre l'accent sur leur engagement dans l'antiracisme Portrait d'équipe engagée dans l'antifascisme Fête monumentale sous la tonnelle du bar principal où supporters et ultras entonnent des chants à la gloire du football. Final au penalty du mondiali antirazzisti 2013 Goal de l'équipe «Liberi Nantes», qui remporte ces championnats du monde.